[Publication] Regard anthropologique sur le handicap dans le Sud : deux articles de Marie Schnitzler

11/08/2020

Marie Schnitzler vient de publier deux articles en anglais dans lesquels elle développe une approche anthropologique de la relation entre des personnes en situation de handicap et l'État, en Afrique du Sud.


“Your chair becomes your legs” : An ethnographic discussion on disability, mobility, and citizenship in Mitchell’s Plain (South Africa)


Cet article, paru dans la revue « ALTER – European Journal of Disability Research », s’intéresse au fonctionnement du fauteuil roulant, à ses déplacements, et à la façon dont le fauteuil influence l’identité individuelle de son utilisateur. À partir d’une ethnographie de dix-huit mois dans un township coloured du Cap (Afrique du Sud), cette approche du fauteuil roulant mobilise une lecture relationnelle et intersectionnelle de la citoyenneté. Définie largement comme la relation à son corps, à son environnement, à ses proches et à l’État, la citoyenneté est dès lors expérimentée à travers un réseau de relations sociales, institutionnelles et matérielles. En fin de compte, une telle approche soulève des questions bien plus larges autour de l’inclusion, de l’appartenance, et de la stigmatisation. Après une présentation du contexte de la recherche, trois sections de l’article examinent respectivement les concepts de citoyenneté active, de citoyenneté moderne et de droit à la ville. La conclusion revient quant à elle sur les apports d’une telle approche dans les études sur le handicap et en Afrique du Sud.

Lien orbi : https://orbi.uliege.be/handle/2268/250036
Lien vers la revue :
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1875067220300663?via%3Dihub

 

afriquedusud


The political economy of disability in South Africa, between social grants and job-creation programmes


Tandis que les précédentes recherches sur le handicap en Afrique du Sud se sont surtout intéressées aux programmes d’aides sociales, cet article qui va bientôt paraître dans la Review of African Political Economy (ROAPE) examine l’interface entre le handicap, la protection sociale et le marché du travail dans la société postapartheid. Il montre ainsi comment l’injonction au travail pour les personnes en situation de handicap s’est structurée autour de la reconnaissance progressive du droit au travail et de la capacité d’action (agency) de ces personnes. Cependant, les études de cas révèlent à quel point l’expérience quotidienne du travail reste une source de frustration et d’impuissance (disempowerment) pour les personnes en situation de handicap qui vivent dans un township coloured. À partir de ces observations, la conclusion suggère que le système actuel, qui combine protection sociale et politiques de création d’emploi, participe à maintenir les personnes en situation de handicap dans une position liminale, dans la mesure où l’État les considère à la fois comme capables et incapables de travailler, leur promettant une place sur le marché du travail tout en échouant à leur proposer des emplois à long terme.

Lien vers l’article (à venir) : https://doi.org/10.1080/03056244.2020.1797660 .

L'Université de Liège et la Haute École de Namur-Liège-Luxembourg organisent, dès la rentrée 2020-21, un nouveau certificat proposant de repenser la place et la parole de l’enfant en contextes.

Cette journée d'étude, organisée par Léo Mariani (MNHN), Véronique Servais (ULiège) et Julien Blanc (MNHN), prend comme point de départ l’hypothèse selon laquelle le monde perçu est, à bien des égards, intrinsèquement instable, et qu’il revient à des dispositifs techniques, au sens large, de le stabiliser et/ou de stabiliser les façons que l'on a d'entrer en relation avec lui. Ces dispositifs stabiliseraient à la fois la perception, les affects et le sens attachés à une situation, autrement dit des manières de se relier à l’environnement. Rares sont en effet les humains qui, au quotidien, ne concilient pas avec une pluralité d'êtres et de formes de rapports au monde. C'est pourquoi il nous a semblé intéressant de porter l'attention sur ce qui, dans des contextes à chaque fois singuliers, permet de stabiliser des formes de relations et de définitions du monde.